Transition énergétique : le tournant social-écologique

Réforme emblématique du quinquennat, la transition énergétique devient une réalité politique et sociétale sous le gouvernement socialiste. À quelques mois de la COP21 organisée à Paris, ce texte décisif pour l'avenir de la France fait naître une écologie sociale qui allie soutien aux ménages français, incitation aux comportements qui préservent l'environnement et performance économique grâce au développement de la croissance verte.

 

 

 

Télécharger l’argumentaire : l’Ecologie sociale

 


La transition énergétique devient réalité par GroupeSRC

 

 

La transition énergétique est la grande réforme de cette mi-temps du quinquennat. Elle répond à des enjeux décisifs – le réchauffement climatique, le redressement économique, la souveraineté sur nos sources d’énergie - et concrétise notre vision d’une société social-écologique.

 

 

1 – C’est un levier pour la reprise économique. Ce projet de loi va relancer la croissance par la conversion progressive de nos modes de production, de consommation et de transports aux exigences du développement durable.

 

 

2 – C’est un texte de progrès social qui va alléger la facture énergétique des ménages et des entreprises et qui va lutter contre la précarité énergétique qui touche les plus modestes.

 

 

3 – C’est le choix d’une écologie incitative. Nous voulons réconcilier les Français avec l’écologie. L’écologie ne doit plus être synonyme de règlements, de taxes ou de contraintes mais doit être vue de manière positive par les entreprises et les ménages. C’est le seul moyen pour rassembler les Français derrière ce grand objectif et d’insuffler une dynamique à ce projet.

 

 

 

Notre réforme opère ce changement de modèle et fait de l’incitation le principal levier de la transition énergétique :

 

 

Mise en place d’un chèque énergie pour faire baisser la facture énergies des familles populaires et les aider à isoler leur logement ;

 

Programme d’isolation thermique des bâtiments (500 000/an) avec l’éco-prêt à taux zéro et allègement fiscal de 30% pour financer les travaux ;

 

Mise en place d’un bonus pour l’abandon d’un véhicule diesel avec achat d’un véhicule électrique ;

 

Prêt de 5 milliards aux collectivités pour s’équiper en voitures propres et plan d’Installation de 7 millions de bornes électriques pour les voitures électriques.

 

 

 

 

La navette parlementaire a permis au texte de s'enrichir dans un esprit de co-construction entre le Parlement et le Gouvernement.

 

 

Rétablissement de l’interdiction généralisée des coupures d’eau, avec la possibilité pour les distributeurs d’eau d’en réduire le débit ;

 

Ajout de critères supplémentaires pour les nouvelles constructions publiques, tels que l’utilisation de matériaux renouvelables ou recyclés ;

 

Expérimentation de tarifs préférentiels sur les péages d’autoroutes pour les véhicules propres;

 

Évolution de la réglementation sur la circulation alternée en cas de pic de pollution pour permettre aux pouvoirs publics d’être plus réactifs.  

 

 

 

Lire aussi : Transition énergétique : poser les jalons d’un nouveau modèle énergétique français

 

 

Lire aussi : Le résumé des débats en 1ère lecture

 

 

LES DEPUTES NOUVELLE GAUCHE
Mercredi 7 Juin 2017
Olivier Faure invité de France3 à 18H00
Dimanche 11 Juin 2017
Olivier Faure invité de RTL à 20H10
Dimanche 11 Juin 2017
Olivier Faure invité de BFM à 22H30
Mercredi 5 Juillet 2017
Olivier France invité de France Info à 8H30
RESEAUX SOCIAUX

Facebook