Elisabeth Guigou condamne les allégations des parlementaires de droite V.Besse et J-F.Poisson - 29/10/15

jeudi 29 octobre 2015

Je condamne avec force les allégations scandaleuses des parlementaires de droite Véronique Besse et Jean-Frédéric Poisson à leur retour de Damas, où ils ont rencontré Bachar al-Assad ce mardi. Affirmer, comme ils l’ont fait, que la France « soutient indirectement » Daesh est indigne. C’est la preuve directe de leur instrumentalisation par le chef du régime syrien, co-responsable de la poursuite de la guerre et de son cortège d’atrocités.
 

 

Le peuple syrien n’a pas à choisir entre deux fléaux qui se nourrissent l’un de l’autre et se livrent à une surenchère macabre : d’une part la violence du dictateur syrien, qui n’hésite pas à bombarder les populations civiles avec des barils explosifs et du chlore largués par hélicoptère, et d’autre part, la sauvagerie innommable de Daesh et des groupes terroristes.
 

 

Au-delà des diverses actions militaires, la solution à la crise syrienne ne peut être que politique. La nécessaire transition doit associer certains éléments du régime et de l’opposition, tout en préservant au mieux les institutions de l’État syrien confronté à la menace de Daesh.
 

 

C’est l’objet de la réunion de Vienne de ce vendredi, à laquelle participe le ministre Laurent Fabius pour la France.
 

 

Je veux rendre hommage aux militaires et aux diplomates français qui ne ménagent pas leurs efforts pour lutter, au quotidien, contre la menace que représente Daesh pour la sécurité de la France et de l’Europe.

 

 

______________

Communiqué d'Elisabeth Guigou, présidente de la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, députée de la Seine-Saint Denis - 29/10/15

LES DEPUTES NOUVELLE GAUCHE
Mercredi 7 Juin 2017
Olivier Faure invité de France3 à 18H00
Dimanche 11 Juin 2017
Olivier Faure invité de BFM à 22H30
Dimanche 11 Juin 2017
Olivier Faure invité de RTL à 20H10
Mercredi 5 Juillet 2017
Olivier France invité de France Info à 8H30
RESEAUX SOCIAUX

Facebook