L’Assemblée autorise la poursuite des opérations aériennes en Syrie

 

Après le prolongement de l’état d’urgence, les députés ont voté d’une voix quasi-unanime la prolongation des frappes aériennes en Syrie. Face au terrorisme, la détermination de la France ne faiblit pas. L’exécutif appelle de ses vœux un front mondial contre l’État islamique. C’est devenu une nécessité après la série d’attentats qui a frappé le monde ces derniers jours.

 

 


Valls : "Nous gagnerons cette guerre en Syrie... par LCP

 

 

« Le 13 novembre a changé la donne »

 

L’opération Chammal, lancée en septembre 2014 à la demande du gouvernement irakien dans sa lutte contre l’Etat islamique, a été étendue à la Syrie en septembre dernier après le feu vert du Conseil de Sécurité de l’ONU.

 

 

Ces opérations aériennes ont permis d’identifier les points stratégiques de l’ennemi. « L’épicentre du terrorisme de Daesh est en Syrie, » rappelle le Premier ministre qui dénonce un régime basé sur le pillage, le vol et le meurtre. Depuis septembre 2014, les frappes de la coalition internationale ont détruit les centres névralgiques, les postes de commandement, les camps d’entrainement et les infrastructures pétrolières. L’intensification des frappes depuis dix jours a conduit à huit raids sur Raqqa, la pseudo-capitale de Daech. Plus de 300 frappes ont eu lieu depuis le début des opérations. L’arrivée du porte-avions Charles de Gaulle en méditerranée orientale vient multiplier par trois la puissance de feu de la France.

 

« La France est aux avants postes de la guerre contre Daech » déclare Manuel Valls.  Le rapport de force sur le terrain commence à tourner en notre faveur. L’Etat islamique a essuyé ces dernières semaines des revers militaires : pertes humaines, désertions, problèmes de ravitaillement.

 

  

 

 

« Mobiliser un front mondial contre l’ennemi commun, Daech »

 

La France œuvre pour une coalition plus large au sein de laquelle les Européens auront un rôle historique à jouer car Daech représente une menace pour l’Europe entière.

 

L’offensive diplomatique de François Hollande commence à porter ses fruits. David Cameron va demander l’engagement des forces armées du Royaume-Uni au sein de la coalition internationale en Syrie. Manuel Valls salue la décision de l’Allemagne d’envoyer 600 soldats au Mali pour lutter contre le terrorisme et préserver la paix. Jusqu’à présent, l’essentiel des frappes russes n’étaient pas dirigés contre Daech, le 13 novembre a changé cela.

 

Mais ce front mondial ne peut pas intégrer Bachar Al-Assad qui a sa part de responsabilités dans l’avènement de l’Etat islamique. « Nous avons besoin d'une transition politique en Syrie, posant les bases d'une réconciliation nationale », a réaffirmé Manuel Valls.

 

 

« L’Europe ne peut plus faire l’économie de ces débats »

 

Bruno Le Roux défend au nom du groupe socialiste la prolongation des frappes au-dessus de la Syrie. Ce vote doit permettre de montrer la détermination sans faille de la France contre Daech.

 

Tout d’abord, la première justification se trouve au cœur de son engagement. « Daech ne nous combat pas pour ce que nous faisons mais pour ce que nous sommes. (…) la guerre ne résoudra pas tout mais sans la guerre, rien ne pourra être résolu. »

 

Aussi, un vote unanime se justifie par la cohérence de l’action de la France dans la lutte contre le terrorisme international. En Syrie, la France lutte uniquement contre Daech, et « aucune bombe française – je dis bien aucune bombe française - n’a jamais été larguée sur les partisans de Bachar El Assad et encore moins sur ceux qui le combattent », a précisé Bruno Le Roux.

 

Enfin, si Daech doit être éradiqué, c’est avec un déploiement des forces aériennes coordonnées, et si un engagement des troupes au sol est nécessaire, « il devra mobiliser des forces régionales ».

 

LES DEPUTES NOUVELLE GAUCHE
Mercredi 7 Juin 2017
Olivier Faure invité de France3 à 18H00
Dimanche 11 Juin 2017
Olivier Faure invité de BFM à 22H30
Dimanche 11 Juin 2017
Olivier Faure invité de RTL à 20H10
Mercredi 5 Juillet 2017
Olivier France invité de France Info à 8H30
RESEAUX SOCIAUX

Facebook