Guillaume Garot - La loi contre le gaspillage alimentaire définitivement adoptée - 03/02/16

jeudi 4 février 2016

Lutte contre le gaspillage alimentaire : la proposition de loi de Guillaume Garot définitivement adoptée !

 

Le Sénat a adopté à l’unanimité, dans les mêmes termes qu’à l’Assemblée Nationale, la proposition de loi sur la lutte contre le gaspillage alimentaire. Ce texte, porté par Guillaume Garot et des députés d’autres groupes politiques, est donc définitivement adopté.

 

 

Pour Guillaume Garot « le combat contre le gaspillage, c’est d’abord un combat contre l’absurde : produire pour détruire, fabriquer pour perdre. Un non-sens : vingt à trente kilos de nourriture, toujours consommables, jetés chaque année par chacun de nous, en pure perte. »

 

Le texte prévoit des mesures concrètes. La lutte contre le gaspillage alimentaire sera inscrite dans les parcours scolaires pour l’éducation des enfants. Les grandes et moyennes surfaces ont désormais un an pour passer convention avec des associations de solidarité pour donner les denrées consommables qui finissent aujourd’hui à la poubelle. Elles ne pourront plus jeter ou détruire de la marchandise consommable. Est aussi établie une hiérarchie des actions contre le gaspillage pour valoriser les surplus et les invendus alimentaires, via la nutrition animale ou la méthanisation. Enfin, la lutte contre le gaspillage alimentaire pourra être prise en compte dans la responsabilité sociale et environnementale des entreprises.

 

 

« C’est une étape essentielle qui vient d’être franchie. La mobilisation doit être désormais poursuivie dans le cadre de la politique gouvernementale : campagne de sensibilisation,  travail sur les dates de péremption, actions avec les restaurateurs, les hôpitaux…Aux consommateurs, collectivités territoriales, cantines scolaires, hôpitaux, restaurateurs, entreprises, agriculteurs, industriels, distributeurs de s’emparer du texte ! » poursuit le député de la Mayenne.

 

« Lutter contre le gaspillage alimentaire, c’est retrouver du pouvoir d’achat : une famille de quatre personnes jette l’équivalent de près de 400 euros chaque année à la poubelle, à cause du gaspillage alimentaire. C’est aussi faire le choix d’une société plus solidaire et plus responsable, car il n’est plus acceptable de jeter de la nourriture lorsque tant d’êtres humains dépendent de l’aide alimentaire pour vivre.  C’est enfin s’engager contre les dérives de la société de surconsommation » conclut l’ancien ministre.

 

 

____________

Communiqué de Guillaume Garot, ancien ministre délégué, député de la Mayenne - 03/02/16

 

RESEAUX SOCIAUX

Facebook