Les progressistes européens réunis à Paris

 

Lundi 12 et mardi 13 septembre 2016, le groupe SER organisait à Paris la 3ème conférence des Présidents des groupes socialistes et sociaux-démocrates des parlements nationaux de l’Union européenne. Au programme, deux journées de débats et plusieurs propositions pour peser sur le sommet européen de Bratislava qui se tiendra le 16 septembre prochain.

 

 

« Progressive Europe », c’est le slogan adopté pour cette 3ème conférence du genre. Réunis à l’Assemblée nationale, les Présidents de groupes ont pu échanger sur l’approfondissement de la zone euro ainsi que sur l’Europe de l’après-Brexit et formuler des propositions "pour remettre l'Europe en marche" comme le souhaitait leur hôte Bruno Le Roux. Alors que l'Europe fait face à la montée des populismes et au risque du délitement, les progressistes ont la "responsabilité historique de faire entendre leurs voix et d'être à l'initiative pour relancer le projet européen" a clamé le Président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale.

 

 

L’alternative socialiste pour l’Europe

 

À l’instar de Bruno Le Roux, les intervenants ont unanimement critiqué la politique européenne des "petits pas" qui ne va pas au bout des objectifs posés. La taxe sur les transactions financière en est un exemple criant. Plébiscitée par les citoyens européens, elle tarde à voir le jour au niveau européen.

 

 

Les participants réunis à l'Assemblée nationale ©progressive-europe.eu

 

 

Faisant le constat d'un désamour croissant pour l'Europe, les députés ont débattu de la manière de "raccrocher les peuples à l’idéal européen". Ont été évoquées les propositions d'une coordination économique poussée et d'une convergence sociale et fiscale accrues. Thomas Oppermann, président du groupe SPD au Bundestag, a plaidé pour une « Idealistic Realpolitic » : une vraie politique au plus près des besoins et des réalités des populations. Représentant le Gouvernement français, Harlem Désir, secrétaire d’Etat aux affaires européennes, a insisté sur les urgences absolues pour l’UE : capacité à se défendre et à assurer sa stabilité, lutte contre le chômage des jeunes et soutien à la croissance pour protéger l’économie européenne dans la mondialisation.

 

 

Si les intervenants ont souligné l’importance de relancer l’intégration de la zone euro et du projet européen, le doute subsiste sur la forme que pourrait prendre cette intégration. Le fédéralisme a été évoqué mais certains craignent qu'il ne creuse davantage le fossé avec les peuples. Une réforme institutionnelle sera nécessaire mais elle doit s’accompagner de politiques pour les populations. C’est le sens de la proposition de réforme du pacte de stabilité et de croissance qui ne doit plus rimer avec austérité.

 

 

Les initiatives pour la jeunesse

 

Les députés ont également pu dialoguer avec les organisations de jeunesse européenne. Celles-ci ont déploré le taux de chômage qui touche les jeunes européens (20%) et la désespérance qui gagne une génération parfois tentée de céder aux sirènes des nationalistes. La rencontre s’est conclue sur une déclaration en faveur d’un passeport européen pour la jeunesse qui sera soumise aux chefs d'Etat et au Président de la Commission européenne J-C Juncker lors du sommet de Bratislava. Destiné aux jeunes des pays membres, ce passeport pourrait permettre, dès le collège, d’effectuer un séjour dans un autre pays membre.

 

D'autres mesures ont été évoquées comme la création d'un fonds européen pour soutenir l’égalité des chances des jeunes. Laurette Onkelinx, présidente du groupe PS au Parlement belge a quant à elle plaidé pour la pérennisation de la garantie emploi jeunes qui a permis une baisse du chômage des jeunes sur 39 mois consécutifs en Belgique.

 

 

Une plateforme web pour continuer le travail

 

Pour aller plus loin et renforcer la coopération au-delà des conférences qui continueront de se tenir annuellement, Thomas Oppermann et Bruno Le Roux ont présenté une plateforme web www.progressive-europe.eu, sur laquelle les représentants des groupes progressistes pourront continuer à travailler, à échanger, à formuler des propositions et à faire le bilan de leur action.

 


Présentation du site #ProgressiveEurope par... par GroupeSRC

 

 

 

LES DEPUTES NOUVELLE GAUCHE
Mercredi 7 Juin 2017
Olivier Faure invité de France3 à 18H00
Dimanche 11 Juin 2017
Olivier Faure invité de RTL à 20H10
Dimanche 11 Juin 2017
Olivier Faure invité de BFM à 22H30
Mercredi 5 Juillet 2017
Olivier France invité de France Info à 8H30
RESEAUX SOCIAUX

Facebook