L'égalité réelle de Lille à Mayotte

 

L’Assemblée a définitivement adopté le texte "Egalité réelle pour les Outre-mer". Ce projet de loi vise à réduire les écarts de niveaux de vie entre les Outre-mer et la métropole. Vie chère, logement, prestations sociales, opportunités économiques, santé, indemnisation des victimes d'essais nucléaires… rien n’est laissé de côté pour atteindre l’objectif d'égalité réelle.

 

 

Lire le communiqué d'Olivier Faure

 

L’Etat met en place dans les collectivités d'Outre-mer un « plan de convergence » en concertation avec les instances et les populations locales afin de combler les écarts de niveau de vie avec la métropole.

 

 

Réduire les écarts de niveau de vie

 

Le déséquilibre entre les Outre-mer et la France hexagonale reste considérable et affecte l’égalité des droits économiques et sociaux. Le taux de chômage comme celui du décrochage scolaire y sont deux fois plus élevés. Les taux de pauvreté tout comme les inégalités de revenu y atteignent des niveaux sans commune mesure avec la métropole.

 

Les écarts de prestations sociales avec la métropole et entre territoires ultra-marins sont encore trop importants. Le gouvernement a décidé de remédier à ces injustices pour faire converger progressivement le niveau des prestations familiales.

 

L’extension de l'assurance vieillesse des parents au foyer sera alignée sur les conditions applicables en métropole. Les taux et plafonds de ressources du complément familial seront progressivement alignés sur les barèmes métropolitains.  

 

Mayotte qui est devenue une région ultra-périphérique le 1er janvier 2014 voit son système de retraites renforcé. Un dispositif de garantie des pensions des salariés du privé voit le jour afin de permettre aux retraités ayant cotisé de manière significative de disposer d’une pension supérieure à l’allocation de solidarité aux personnes âgées. À cela s’ajoute la mise en œuvre des systèmes de retraite complémentaire obligatoire existant dans l’hexagone.

 

 

Un dispositif d’expérimentation de la scolarité obligatoire de 3 à 18 ans sera mis en place dans les départements d'Outre-mer à compter de la rentrée 2018.

 

Enfin, un objectif de construction de 150.000 logements en Outre-mer est fixé pour les dix prochaines années.

 

 

Des avancées en matière de santé
 

 

La consommation excessive d’alcool et le diabète représentent aujourd’hui un problème de santé publique majeur dans les territoires ultra-marins. Plusieurs mesures sont définies afin d’apporter des solutions durables :

 

-    L’interdiction d'afficher de la publicité pour boissons alcoolisées à proximité des écoles ;

-    Mise en place d’opérations de sensibilisation au sien des écoles primaires contre les dangers d’une mauvaise alimentation.

 

Par ailleurs, un rapport sera remis sous six mois au gouvernement sur l'impact d'une éventuelle augmentation des prix afin de lutter contre l'alcoolisme.

 

 

Des avancées au quotidien

 

Une aide au voyage permettra aux familles de financer une partie du coût des transports pour se rendre aux obsèques d’un parent décédé en Outre-mer ou en métropole.

 

Les expéditions de courriers de moins de 100 grammes depuis les Outre-mer seront exemptées du surcoût tarifaire jusqu’alors appliqué.

 

Enfin, une mesure économique sous la forme d’une aide au fret sera mise en place au bénéfice des entreprises situées en Outre-mer pour encourager les investissements.

 

 

Oui ça change pour les Outre-mer

 

Depuis 2012, le président de la République s’est engagé à améliorer le quotidien des Français et les ultra-marins n’ont pas été oublié.

 

 

Pour lutter contre la vie chère, des boucliers « qualité-prix » ont été instaurés. C’est un succès : en 2015, les prix d’une centaine d’articles de grande consommation ont baissé  de 15%.

 

 

Pour lutter contre le taux de chômage très haut, le gouvernement a attribué 10% des emplois d’avenir aux Outre-Mer, en les adaptant aux besoins des publics et des territoires. Le gouvernement accompagne également le développement du Service militaire adapté (SMA), qui permet l’insertion professionnelle des jeunes volontaires ultramarins. L’offre de stages  a été portée de 5 400 places en 2013 à 6 000 places en 2016.

 

 

En mars 2015, le Plan logement spécifique aux Outre-Mer a prévu la construction de 10 000 logements sociaux par an, neufs ou réhabilités.

 

 

Les modalités de fixation par l’État des prix des carburants en Outre-Mer a permis des baisses de prix immédiates.

 

 

Le Pacte de responsabilité et de solidarité a bénéficié à hauteur de 400 millions d’euros aux entreprises d’Outre-Mer en 2015.

 

 

Dans le secteur de la téléphonie mobile, les appels et liaisons Internet vers les DOM ont été inclus dans les forfaits de téléphonie fixe et ont commencé à être dans les forfaits mobiles.

 

 

L’accession de Mayotte au statut de région ultrapériphérique (RUP) lui permet de bénéficier de l’ensemble des instruments de l’UE, notamment des fonds européens, pour accompagner son développement. Les crédits disponibles pour Mayotte sur la période 2014-2020 seront 15 fois supérieurs à ceux accordés en 2008-2013.

 

 


Ibrahim Aboubacar : L'Assemblée adopte la loi... par GroupeSRC

 

 

 

LES DEPUTES SOCIALISTES ECOLOGISTES & REPUBLICAINS
Mercredi 22 Février 2017
Olivier Faure invité de iTélé à 8H25
Mardi 28 Février 2017
Olivier Faure invité de BFM à 19H30
Samedi 11 Mars 2017
Olivier Faure invité de LCI à 11H00
RESEAUX SOCIAUX

Facebook