Défendre le modèle agricole français

 

En avril dernier, le rachat de 1700 hectares de terres par une société chinoise dans le département de l’Indre avait suscité l’émotion. En contournant la loi, l’opération avait pu échapper au contrôle de la Safer, l’agence chargée de réguler les transactions de foncier agricole. A l’initiative du groupe SER, l’Assemblée nationale a adopté mardi 14 février 2017 une proposition de loi pour lutter contre l’accaparement des terres agricoles.

 

L’accaparement des terres met en danger les petites exploitations qui sont la base de notre modèle d’agriculture. Les terres doivent aller prioritairement aux paysans et ne pas être concentrées aux mains de sociétés agroalimentaires ou de fonds spéculatifs. La proposition de loi des députés socialistes comble les lacunes de la législation actuelle et empêchera que de telles situations ne se reproduisent.

 

Elle renforce les pouvoirs des Safer dont l'accord sera le préalable indispensable à toute acquisition, alors que jusqu’à présent certaines transactions échappaient à leur contrôle. Le cas échéant, les Safer pourront empêcher des acquisitions en achetant elles-même les parcelles convoitées.

 

C’est un enjeu écologique. La concentration de terres aux mains de quelques propriétaires tend à empêcher la diversité des cultures. C’est aussi un enjeu de souveraineté. Certaines sociétés acquièrent des terres agricoles en France dans le seul but d’exporter leurs productions. Dans ce cas, défendre notre foncier est un enjeu de souveraineté alimentaire.

 

LES DEPUTES SOCIALISTES ECOLOGISTES & REPUBLICAINS
Mardi 21 Février 2017
Réunion du groupe SER à 11H00
Mardi 21 Février 2017
Conférence de Presse groupe SER à 12H40
Mercredi 22 Février 2017
Olivier Faure invité de iTélé à 8H25
RESEAUX SOCIAUX

Facebook