Formation professionnelle : l’Assemblée adopte le nouveau statut de l’AFPA

 

L’Assemblée a adopté le nouveau statut de l’association nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) afin d’en assurer la pérennité. L'AFPA qui forme chaque année quelque 150.000 personnes, dont 100.000 demandeurs d'emploi, a souffert d'une gestion catastrophique et d'une baisse continue des dotations sous la droite.

 

Les députés ont adopté en première lecture le projet de loi ratifiant l'ordonnance du 10 novembre 2016 portant sur la création à compter du 1er janvier 2017 d’un établissement public industriel et commercial chargé d'assurer les missions de service public et les activités exercées par l'AFPA.

 

Créée en 1949, l’AFPA est le premier opérateur de la formation professionnelle. C’est donc un levier essentiel de la politique de l’emploi qui s’adresse aux salariés et à ceux qui sont les plus éloignés de l’emploi.

 

L’héritage catastrophique de la droite

 

Après des années de mauvaise gestion des gouvernements successifs de droite, l’AFPA frôle le dépôt de bilan. La dotation de l’Etat n’a cessé de baisser, passant de 575 millions d’euros à 74 millions d’euros entre 2007 et 2011, ce qui a grandement fragilisé ce service public indispensable.

 

La gauche a sauvé l’AFPA

 

La gauche s’est attelée dès 2012 à la sauvegarde de l’AFPA lors du projet de loi sur les emplois d’avenir en assurant le paiement des dotations dues par l’Etat. En tout, près de 20 millions d’euros ont été remboursés à l’organisme de formation professionnelle.

 

En janvier 2013, Jean-Marc Ayrault, alors Premier ministre, défend un plan de sauvetage de l’AFPA.

 

La loi sur la sécurisation de l’emploi a réformé la formation professionnelle en apportant davantage de droits aux demandeurs d’emploi.  

 

La loi sur le dialogue social de 2015 a tiré les conséquences des évolutions du marché de la formation professionnelle et le rôle de l’AFPA a été réaffirmé, tout comme sa mission de service public.

 

La formation est au cœur de notre politique pour la reconquête de l’emploi

 

Depuis 2012, plusieurs dispositifs sont venus renforcés la formation des salariés et des demandeurs d’emplois. Les formations ont été adaptées. Ainsi, la réforme de l’apprentissage a bénéficié à 400.000 jeunes et un plan de 500.000 formations supplémentaires a été engagé pour les chômeurs.

 

Le compte personnel d’activité, entré en vigueur en janvier 2017, regroupe tous les droits acquis par un salarié en matière de formation, de pénibilité, de chômage et le protège tout au long de sa carrière.

 

 

LES DEPUTES NOUVELLE GAUCHE
Mercredi 7 Juin 2017
Olivier Faure invité de France3 à 18H00
Dimanche 11 Juin 2017
Olivier Faure invité de RTL à 20H10
Dimanche 11 Juin 2017
Olivier Faure invité de BFM à 22H30
Mercredi 5 Juillet 2017
Olivier France invité de France Info à 8H30
RESEAUX SOCIAUX

Facebook