Enseignement supérieur : des places réservées aux boursiers dans les filières sélectives

 

La lutte contre les inégalités sociales et leur reproduction est au cœur de notre combat.

 

En France, un enfant d’ouvrier a seulement 10 % de chances de devenir cadre sup’ contre 50% pour un enfant de cadre. Ce phénomène de reproduction sociale passe par le système d’enseignement : seulement 6% d’élèves boursiers sont admis dans une grande école ou en classe préparatoire.

 

Le Groupe Nouvelle Gauche a fait adopter aujourd’hui à l’unanimité un amendement au projet de loi sur l’orientation et la réussite des étudiants pour instaurer des quotas de bacheliers boursiers dans les filières sélectives de l’enseignement supérieur.

 

 

RESEAUX SOCIAUX

Facebook