L'ONU doit reprendre la main sur le dossier syrien - 21/02/2018

mercredi 21 février 2018

 

Le Groupe Nouvelle Gauche fait part de sa plus vive inquiétude quant à la situation qui ne cesse de se dégrader en Syrie.

 

Au nord du pays, à Afrin, les tensions entre la Turquie et le régime syrien au sujet des Kurdes menacent de tourner au conflit ouvert. La semaine dernière, la Syrie a également été le théâtre de confrontations entre l’Iran et Israël.

 

La guerre civile, désastre humanitaire depuis 7 ans, prend une tournure de plus en plus dramatique. Le quartier de la Ghouta, où 400 000 civils subissent depuis 2013 le siège du régime, fait maintenant l’objet de bombardements massifs. A Idleb, le régime Al-Assad est soupçonné d’avoir à nouveau fait usage d’armes chimiques dans le silence assourdissant de la communauté internationale.

 

Les  négociations entre la Russie, l’Iran et la Turquie qui devaient conduire à une désescalade dans la région montrent leur limite. La France doit prendre ses responsabilités et demander la convocation immédiate du Conseil de sécurité. Face au risque d’embrasement, l’ONU doit reprendre la main sur le dossier syrien.

 

_________________________

 

Communiqué du groupe Nouvelle Gauche à l'Assemblée nationale - 21/02/2018

 

 

RESEAUX SOCIAUX

Facebook